PROFONDEURCHAMPS

Œuvre du jour (4) : Pierre Paul Rubens, “Portrait de son fils Nicolas”

Pierre Paul RUBENS (1577-1640), "Portrait de son fils Nicolas"
Pierre Paul RUBENS (1577-1640), “Portrait de son fils Nicolas”

Rubens a peint plusieurs portraits de ses enfants. Mais le plus touchant, et certainement le plus universel, est ce dessin de son fils Nicolas qui occupe une place à part dans son œuvre. A côté des grandes peintures à sujets mythologiques, le peintre a représenté les êtres qui animaient sa vie la plus quotidienne. Toute la modernité de Rubens se concentre dans ces quelques traits de crayon. Modernité de l’iconographie, car si l’enfant est un sujet très courant de la grande peinture mythologique, il prend le plus souvent la forme d’un petit amour ou d’un putto. La peinture de genre, quant à elle, met en scène l’enfant dans des scènes champêtres pour divertir l’œil du spectateur. Or, Rubens nous propose un véritable portrait indépendant d’enfant.

La modernité est aussi celle de la manière. En effet, on peut y voir l’amour de ce père envers son fils tout simplement parce que Rubens a pris le temps d’observer cet enfant. Il a saisi la grâce de l’enfance. Le regard baissé de ce très jeune enfant qui n’a pas conscience de lui-même ni de son père qui l’observe. Ses joues rose et rebondies. Rubens a eu le génie de comprendre avant les autres qui est l’enfant, cet être que l’on voyait encore trop souvent comme un petit adulte.

Un Commentaire

  • Posté le 16 novembre 2013 à 23:50 | Permalien

    oui oui, il a pris le temps de le regarder, bravo! Et qui s’en est occupé? bon, mais ce soir je suis revendicatrice…et ce portrait ne me touche pas.

Laisser un commentaire