PROFONDEURCHAMPS

Playlist PdC #15 : This Is Not A Love Song Festival

Né de l’union entre l’association Come On People et la salle de concert nîmoise Paloma, ce nouveau festival ambitionne de faire son entrée dans la cours des grands (festivals indépendants). Et un mois avant l’ouverture des hostilités, le pari est déjà à moitié réussi tant la programmation est alléchante : si, du côté des têtes d’affiche, les vétérans du noise rock Dinosaur Jr. y côtoieront le génie électronique d’Amon Tobin et la folie d’Animal Collective, on peut compter sur Black Strobe, Death Grips, La Femme ou encore Busy P pour faire vibrer la ville au crocodile. C’est donc à Walter Wizman, co-organisateur du festival, qu’on laisse volontiers les commandes de cette quinzième playlist PdC. Petit aperçu de ce qui s’écoute dans les bureaux de Come On People.

1/ Anika – No One’s There

Voix envoutante qui m’invite à une valse hypnotique. Je pense à Nico, c’est tout dire.

2/ Austra – Lose It

C’est le printemps, et l’éclosion de la nature est dans ce morceau. A bien chercher, il y a un poète qui sommeille en nous. Ou Non ! J’ai aussi un faible pour les batailles de filles.

3/ Gold Zebra – Back In The Dust

Duo electro dark de Montréal que je suis depuis des mois. J’aime les boucles et le quotidien des paroles. Un voyage dans Brooklyn avec ce morceau dans les oreilles. Comment lutter ? Retour à la poussière…

4/ Hanni El Khatib – Family

Les filles nues, des motos, de la bière et un rock accrocheur pour ce nouvel opus familial. Un voyage en Asie s’impose !

5/ PEREZ – Le prince noir

Un des membres d’Adam Kesher qui plonge dans la pop frenchy noire et dépressive. Qui n’a jamais rêvé de rencontrer Sophie ?

6/ Wampire – Spirit Forest

Une des révélations du dernier SXSW. Une des pires pochettes de l’année aussi.

7/ Guards – Coming True

The Willowz, Cults et maintenant Guards, Richie Follin est sans aucun doute un garçon épatant. L’indie californien nonchalant dans tout ce qu’il a de meilleur.

8/ Bonobo – Cirrus

C’est la belle surprise de cette rentrée 2013. Le downtempo classieux made in Ninja Tunes.

9/ Suuns – Up Past The Nursery

Le mélange parfait entre une pop géométrique entêtante et l’électronique obscure. Secretly, we are canadians

10/ The Dedicated Nothing – Running Away

Un des groupes montants de la nouvelle scène frenchy (Concrete Knives, Von Pariahs,…) qui donne du baume au coeur et des bouchons aux oreilles. A suivre de très près.

11/ Beach House – Wishes

Aucune justification pour ce groupe dont je suis fan et qui au passage, produit les plus beaux disques de ces dernières années. Instrumentations audacieuses et envolées sans fin. Intemporel, magique.

12/ Dinosaur Jr. – Watch The Corners

Mon phare dans la nuit. Fidèle et sans concessions, ce groupe marque une époque à tout jamais. Jay si tu m’entends, le 24 mai prochain, après les balances, on va skater ensemble.

13/ GaBLé – SoLaiRe

Au rayon bricolage on trouve parfois des perles. GaBlé est une source intarissable d’inventivité, d’originalité et d’excentricité. L’expérience sonore à la normande.

14/ Toro Y Moi – Say That

Chaz Bundick manie avec perfection le cross-over entre pop teintée, colorée et groovy et de classieux bidouillages électroniques. Que demandent les hipsters ? Des Wayfarer roses fuchsia !

Le festival se déroulera à Nîmes du 22 au 25 mai. Retrouvez le sur Facebook.

Rémy Pousse-Vaillant

Laisser un commentaire