PROFONDEURCHAMPS

Film du jour (2) : Alejandro González Iñárritu, “Biutiful”

"Biutiful", drame hispano-mexicain d’Alejandro González Iñárritu, sorti en 2010. Avec Javier Bardem,  Maricel Alvarez et Eduard  Fernández.
“Biutiful”, drame hispano-mexicain d’Alejandro González Iñárritu, sorti en 2010.
Avec Javier Bardem, Maricel Alvarez et Eduard Fernández.

 

 

Après les alambiqués (et non moins réussis)  Amours chiennes21 grammes et  Babel , Iñárritu abandonne avec Biutiful , le schéma du scénario labyrinthique où les destins de personnages multiples, d’abord éclatés, finissent par se croiser. Ici, le cinéaste se concentre sur un unique protagoniste (Uxbal), incarné par Javier Bardem, père de deux enfants, séparé de leur mère bipolaire et vivant de petits trafics dans les bas-fonds de Barcelone. Barcelone, dont on découvre d’ailleurs un visage inédit, où les immigrés chinois dorment dans des hangars, où les vendeurs à la sauvette africains sont tabassés, où ceux qui exploitent sont aussi exploités. Si Iñárritu, en accumulant les couches du drame (le cancer, la mère hystérique, la mort des immigrés à cause d’un chauffage défectueux), a un pied dans le misérabilisme ;  Biutiful  nous imprègne pourtant d’une puissance mélodramatique assez magistrale, à l’image de Bardem, bouleversant. Et les touches de fantastique parsemées de-ci de-là avec poésie, font du personnage d’Uxbal une figure christique et fiévreuse, là où elle aurait pu être moraliste et lyrique.

Laisser un commentaire