PROFONDEURCHAMPS

Œuvre du jour (5) : Isaac Abrams, “Cosmic Orchid”, 1967

Isaac Abrams, "Cosmic Orchid", 1967, Collection de Bruno Bischofsberger.
Isaac Abrams, “Cosmic Orchid”, 1967, Collection de Bruno Bischofsberger.

Isaac Abrams est un artiste contemporain américain. Né à New-York en 1939, il est de cette génération de musiciens, de peintres et de graphistes qui découvre les effets hallucinogènes du LSD et exploite ces visions pour créer un art psychédélique. Au sein de l’appellation « art psychédélique », il faut distinguer les artistes qui explorent  l’incroyable source d’images issues de ces hallucinations, s’inspirant particulièrement de l’univers visuel du psychédélisme, de ceux qui voient dans le LSD un moteur créatif permettant d’élargir leur vision du monde au-delà des « Portes de la perception » et donc de décupler leur pouvoir de création. Isaac Abrams s’inscrit dans la première tendance. Il serait le premier peintre à revendiquer son inspiration du LSD alors qu’à l’époque, cette drogue, déclarée illicite dans l’Etat de Californie dès 1966, perdait son aura populaire associée à la culture hippie et devenait objet de scandale. Dans Cosmic Orchid (1967), on retrouve en effet tout le vocabulaire visuel du répertoire psychédélique : les formes ectoplasmiques, les couleurs vives et les éléments végétalisés – empruntés à l’Art Nouveau – sont autant de fantaisies qui envahissent l’espace déstructuré et irrationnel de ces hallucinantes visions.

Laisser un commentaire