PROFONDEURCHAMPS

Cinéma

Pierre Mazingarbe : “Je revendique une cinéphilie sauvage”

Dessinateur et réalisateur passé par les arts décoratifs de Paris et le Fresnoy, Pierre Mazingarbe est l’auteur de plusieurs courts-métrages, qui s’inscrivent dans un cinéma...
Cinéma

Claire Delerue : “Entre Truffaut et mon père, il y avait quelque chose de magique et d’impalpable” (2/2)

Retrouvez la première partie de notre entretien avec Claire Delerue, fille du compositeur Georges Delerue, ici. Avec François Truffaut, sur le tournage des « Deux...
Cinéma

Claire Delerue : “Georges Delerue, un esprit libre, en-dehors des formatages, des modes” (1/2)

Entretien inédit avec Claire Delerue, fille de Georges Delerue, un des plus grands compositeurs de musique de films dans l’histoire du cinéma français. Pour la...
Actualités

What we talk about when we talk about cinema : “Birdman” de Alejandro Gonzalez Iñarritu

Si une amie n’avait pas imposé son choix ce soir là malgré mes tentatives de diversion, je serais probablement passée à coté de Birdman, que...
Cinéma

Les Noirs dans le cinéma hollywoodien, éternels seconds couteaux

La crème de la crème à Hollywood est-elle vraiment engagée contre le racisme ? À en croire ses films mainstream, non, pas toujours. Au cinéma,...
Cinéma

André Heinrich, maçon méconnu de notre culture

Portrait, par Marion Guerber et Thibault Suty, dont André était le grand-oncle S’il devait n’avoir réalisé qu’une œuvre, cela aurait été le chef d’œuvre documentaire français d’après-guerre,...
Cinéma

Films 2014 : top 5 de la rédaction

Les cinquante rédacteurs permanents de Profondeur de champs ont voté pour leurs films préférés de 2014. Voici notre top 5 de l’année écoulée. Lisez aussi notre top ciné...
Cinéma

L’histoire d’Adèle H.

 D’une fresque historique, il ne reste pas grand chose chez l’Adèle H. de Truffaut : pas de démonstrations mondaines ou militaires à outrance ou de décors...
Cinéma

“Horns” : un gâchis narratif tétanisant de beauté

Il vaut mieux arriver un peu en retard, comme moi. Puis je conseille de s’assoir tout à droite, au-dessus du mec qui mange un kébab...