PROFONDEURCHAMPS

Happy Birthday Galerie Perrotin

A l’occasion de ses 25 ans de carrière, le Tripostal de Lille accueille jusqu’au 12 janvier 2014 une exposition du galeriste français Emmanuel Perrotin. Sans être une rétrospective elle rassemble des œuvres d’artistes exposés par Perrotin tout au long de son parcours.

Bernard Frize, "Opa", 2007
Bernard Frize, “Opa”, 2007

Il a commencé dans son appartement du Marais. Aujourd’hui, sa galerie se trouve rue de Turenne à Paris, et a des succursales à Hong Kong et à New-York. Self-made man, Perrotin a collaboré avec Damien Hirst, mais aussi entre autres Maurizio Cattelan, Paola Pivi et Takashi Murakami. On ne peut que se laisser surprendre par la diversité des œuvres exposées. Les tableaux colorés et fascinants de Bernard Frize entourent des structures en verre soufflé de Jean-Michel Othoniel, variations autour du ruban de Moebius. On tourne ensuite autour de l’INRI de Maurizio Cattelan et on se laisse hypnotiser par les mobiles de Lionel Estève et happer par le travail haut en couleurs des artistes japonais Mr ou Chiho Aoshima.

Décors des escaliers de la galerie, par Guy Limone
Décors des escaliers de la galerie, par Guy Limone

C’est l’occasion aussi de découvrir (ou redécouvrir) le volet gothique du travail du plasticien belge Wim Delvoye, avec une maquette de chapelle impressionnante de précision. Détail amusant, ses vitraux miniatures existent en versions grandeur nature et résultent du détournement de radiologies humaines. Une place non négligeable sera également réservée à l’artiste contemporain JR et à son implication dans la campagne Women are Heroes.

Le choix des œuvres peut sembler éclectique, mais l’exposition se déroule sans accroc, chaque pas rapprochant d’une nouvelle surprise. Et, soudain, on en a fait le tour sans vraiment avoir vu le temps passer.

Camille Point

Laisser un commentaire