PROFONDEURCHAMPS

Playlist PdC #50 : Strasbourg

« Breaking news : Les Teletubbies sont enfin passés aux drogues dures ». La prose de Strasbourg est lapidaire ; leur cold wave est crue, dégoulinante de bruits. Sexe et Violence, le nouvel EP des bordelais (oui oui), impressionne par son minimalisme brut, porté par des textes rageurs.

Entre noise, post-punk et pop industrielle, autoportrait du groupe en dix titres.

1/ Esplendor Geométrico – Horno Fundidor

Pionniers de la synth pop industrielle espagnole, les Esplendor Geométrico ne pouvaient que commencer cette playlist. La légende raconte qu’ils auraient volé les lignes de clavier à un gosse du quartier. La légende raconte aussi que ce dernier apprenait à jouer du synthé.

2/ Boyd Rice & Daniel Miller – Cleanliness & Order

D’un côté Boyd Rice du groupe NON, musicien industriel et dark folk, et de l’autre Daniel Miller de The Normal et fondateur du label MuteCleanliness & Order est un morceau parfait pour se donner une posture arty, par contre à écouter c’est chiant.

3/ SPK – Contact

Groupe australien noise, post-punk et industriel. Mon groupe préféré une vingtaine de jours par an. Généralement je reste chez moi et je ne suis pas beau à voir.

4/ chbb – go go go

Pas grand chose à dire sur celui-là, alors je copie les commentaires YouTube :

« Paul U. : ( ^___^ )

Vangelis P. : thank you

Chris K. : brilliant!!!!! »

5/ Felix Kubin & Coolhaven – Waschzwangmama

Felix Kubin !!!!!!!!!!!!! <3

6/ SHXCXCHCXSH – RSRRCTN (SHFTD RCNSTRCTN)

Duo suédois, qui permet de réécouter de la techno sans trop en avoir honte. Sombre, froid (ça va avec) et entêtant.

7/ GNOD – 20 Sides A Minute

Gnod, le groupe anglais de krautrock, se met à l’électronique. Ils mélangent les influences et n’ont aucune chapelle. La preuve que les rockers devraient faire de la techno et les habitués du genre s’abstenir.

8/ Chris & Cosey – Re-Education Through Labour

Breaking news : Les Teletubbies sont enfin passés aux drogues dures. Chris Carter et Cosey Fanni Tutti sont d’anciens membres de Throbbing Gristle.

9/ Abner Jay – Cocaine

Pourquoi ce morceau d’Abner Jay ? Parce que c’est toujours mieux que d’écouter du Clapton ou J.J. Cale.

10/ CAN – Millionenspiel

J’ai longtemps cru que c’était la B.O. de Brokeback Mountain (sûrement à cause de la flute et du sax).

Retrouvez Strasbourg (Le Turc Mécanique) sur Facebook.

Recueilli par Paul Grunelius