PROFONDEURCHAMPS

Marcos Lopez, “Pop Latino”, 1996

marcos_lopez-2Marcos Lopez, “Pop Latino”, 1996

Né en 1958 dans la province de Santa Fe, Marcos Lopez est un photographe argentin contemporain. Il a commencé sa carrière dans les années 1970 en autodidacte. Il s’inscrit dans un premier temps dans la tradition de la photo documentaire sud-américaine.

Comme celui de beaucoup d’artistes de sa génération, son travail s’articule autour d’une réflexion sur l’identité argentine. En effet, beaucoup de pays sud-américains connaissent depuis les années 1960 une grande instabilité politique, alternant entre régimes répressifs et populistes, ce qui pousse les artistes à se demander en quoi consiste l’unité sud-américaine.

L’année 1989 marque cependant un changement en Argentine, puisque les élections placent au pouvoir un président néolibéral Carlos Saul Menem. La classe moyenne se développe alors rapidement même si la société dans son ensemble demeure corrompue. Cet impérialisme économique tombera en 2001 avec la crise économique sans précédent que connait l’Argentine.

Mais entre-temps, le pays connait une grande période de croissance à l’américaine, et, comme chez son voisin du Nord, trente ans auparavant à travers le Pop Art, la culture de masse devient un objet artistique. Cela apparait dans le travail de Marcos Lopez qui met en scène les artefatcs du néolibéralisme : cannettes de bière Quilmes, tee-shirts publicitaires, mate, asado, supermarchés, fast food, lieux familiers de Buenos Aires et symboles patriotiques. Il crée ainsi un art commercialisable comme celui de Warhol.

Diane de Puysegur

 

TAGS

Laisser un commentaire