PROFONDEURCHAMPS

Playlist PdC #51 : La Mamie’s

La Mamie’s est un rassemblement de puristes du vinyle unis depuis un moment sous l’étendard d’une fête « libre et décomplexée ». Maniant une rare et réjouissante autodérision, les six parisiens se revendiquent « créateurs d’atmosphère » plus que simples « organisateurs ». Leur créneau ? Ils le rappellent à l’envi : tout ce qui a trait de près ou de loin au groove. Soul, house, funk, techno, disco donc. Parfois même reggae. Asseyez-vous cinq minutes avec ces activistes de la nuit parisienne, et ils vous raconteront, les yeux embués par l’émotion, cette Concrete d’anthologie où ils ont fini, au petit matin, en passant du gospel.

Quelques mois avant la première édition de leur festival organisé avec Cracki Records – le Macki Music Festival –, ils nous livrent une fantastique sélection.

 

1/ Doug Hammond – Dope Of Power Suite (Four Tet Remix)

Comme un lundi sous caféine !

2/ The Nonce – Good to Go

Très beau morceau hip-hop du génialissime groupe The Nonce.

3/ Jamie 3:26 – Dr. Fuck

Get to work, make me squirt !

4/ 78th Street Project  Base Line Dimension

Classic.

5/ Natureboy – EuroDisney Pt. 1 & 2 (My Love Is Underground Reissue)

Encore un classic house de 1993. Sang chaud et sueur froide.

6/ Labi Siffre – Doctor Doctor

Extrait du 6ème album du compositeur Labi Siffre, londonien d’origine nigériane, sorti en 1975.

7/ Lyn Christopher – Take Me With You

Seul morceau à retenir de l’unique album de Lyn Christopher, sorti en 1973. Mais bon vu le morceau, on lui pardonne…

8/ O B Ignitt – Chocolate City

Le nouveau protégé d’Omar S nous fait part, une fois de plus, de son immense talent.

9/ Rodena Preston – Must Jesus Bear The Cross (Joe Claussel Edit)

Le genre de son qui donne envie d’aller à l’église. Superbe edit de Joe Claussel.

10/ Blue Boy & Manolito – Born to Fly (East Consideration)

On finira sur le son de nos amigos Blue Boy et Manolito. C’est tout frais et… c’est tout frais.

Retrouvez La Mamie’s, et le Macki Music Festival, sur Facebook.

Recueilli par Alban Saint-Joigny